Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 juillet 2018 6 21 /07 /juillet /2018 03:50
Partager cet article
Repost0
12 août 2016 5 12 /08 /août /2016 01:39

Je soutiens STOP MED TORTURE / SMT

Torturées par leurs médecins, avec des médicaments, des millions de personnes, chaque année, en meurent, sont handicapées ou sont poussées au suicide par d'atroces souffrances. Témoignons, manifestons et disons : STOP A LA TORTURE AVEC DES MEDICAMENTS !!!

Quelques autres pilules qui tuent
LE SYNDROME PARKINSONIEN, LA DYSKINESIE, LA FIBROMYALGIE, ALZHEIMER, LE SYNDROME DES JAMBES SANS REPOS, L’AKATHISIE, LA SCLEROSE EN PLAQUE, LES SYNDROMES PROLONGES DE SEVRAGE, L’INSOMNIE CHRONIQUE, LE DIABETE, LA DEMENCE, LA DEPRESSION, LA BIPOLARITE, L’AUTISME, LE CANCER, LA CASTRATION CHIMIQUE, LA NARCOLEPSIE, LE SYNDROME DE STEVENS-JOHNSON, LA MIOFACIITE A MACROPHAGE, LE TDAH, LA DYSTONIE, LA FATIGUE CHRONIQUE, LA MALADIE DE PARKINSON, LA PSYCHOSE, LES HALLUCINATIONS, LA PHOBIE SOCIALE, LES AVC, LES ACCIDENTS CARDIOVASCULAIRES, L’ALCOOLISME, LE SYNDROME SEROTONINERGIQUE, LE SYNDROME MALIN DES NEUROLEPTIQUES, L’EPILEPSIE, L’HYPERTENSION, OSTEOPOROSE… SONT DES EFFETS SECONDAIRES COURANTS DES MEDICAMENTS OU VACCINS, QUI, LE PLUS SOUVENT, NE SERVENT A RIEN : C’EST DE LA TORTURE SUR ORDONNANCES !
 
.
.
.
Véritable torture chimique sur ordonnances
Fibromyalgie sur ordonnances
La torture sur ordonnannces
Psychotropes et tortures
la torture médicale
La torture sur ordonnances
La torture qui peut durer plus de 10 ans !!
SEP : la torture
La torture et la barbarie
La bipolarité est de la torture, la bipolarité est souvent provoquée par les médicaments
la torture sur ordonnances
La torture sur ordonnances
la dépendance sur ordonnances
Le handicape ou la mort sur ordonnances
la torture ou la mort sur ordonnances
La torture sur ordonnances
La torture sur ordonnances
Torture sur ordonnances
Torture sur ordonnances
Maladies et morts provoquées par les médecins
Partager cet article
Repost0
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 02:29
"Certains disent que ce ne sont pas des analgésiques opiacés comme Oxy, Norco et Vicodin, mais des médicaments comme Ativan, Xanax et Klonopin. Et les médecins le distribuent comme des bonbons, provoquant une vague de retraits infernaux, d'overdoses et de décès."
 
" Ce type de souffrance ne se produit pas dans la nature ; elle n'existe tout simplement pas ailleurs. Les gens qui n'ont pas vécu ça ne peuvent pas s'y identifier car les niveaux de torture sont incompréhensibles. Alors que certaines personnes chanceuses éprouvent des symptômes légers ou modérés, beaucoup subissent un ouragan neurologique de catégorie 5, accompagné d'un tsunami de terreur qui l'accompagne, dévastant tous les aspects de leur vie. Pour ces âmes malchanceuses, qui englobent entre 20 % et 80 % de tous les patients, les cinq sens peuvent être perturbés, ainsi qu'une multitude d'autres symptômes invalidants qui peuvent persister pendant de nombreuses années. Ils sont les mauvais résultats des soins de santé, les pire scénarios, les secrets laids. Ils sont les réduits au silence, avec plus d'informations chaque jour. Sans aide médicale compétente, ils sont ignorés et licenciés par leurs prestataires. Leur condition est tellement perplexante pour les étrangers qu'ils ne reçoivent souvent pas le soutien de leurs amis et de leur famille, qui, généralement, avec le temps, arrêtent d'appeler et oublient de les appeler. Ils sont handicapés, marginalisés et rejetés par la société dans son ensemble. Ironiquement, lorsqu'ils partagent leurs expériences, ils sont fréquemment réduits au silence et accusés d'avoir « honte aux pilules » ou de stigmatiser. "
AVERTISSEMENT: Les somnifères peuvent être dangereux pour votre santé ou causer la mort par cancer, maladie cardiaque ou d'autres maladies.
Benzodiazépines / somnifères / anxiolytiques...Tuent
2022 : Le gouvernement avertit : le sevrage des benzodiazépines / somnifères / anxiolytiques peut tuer !
"Le syndrome de sevrage en benzodiazépines peut en effet avoir des conséquences graves. Ses manifestations vont des sueurs, des palpitations et des tremblements jusqu’à la survenue de crises convulsives, d’un état confusionnel, voire du décès. "
 
Les somnifères tuent 500 000 personnes par an
Une étude a été récemment publiée dans le British Medical Journal montre que seulement quatre des somnifères par an seront tripler votre risque de décès. Prendre 18 pilules par an permettra de quadrupler le risque de la mort !
 
Les opioïdes sur ordonnance ont fait les manchettes des taux de décès par surdose, mais un nouveau rapport montre que les décès par surdose d'un autre groupe de médicaments - les sédatifs appelés benzodiazépines - augmentent également.
Les chercheurs ont constaté que le taux de mortalité aux États-Unis des surdoses de benzodiazépines a plus que quintuplé depuis 1996. Également connu sous le nom de «benzos», la classe comprend des médicaments tels que Valium et Xanax. Les médicaments sont parfois utilisés en association avec des opioïdes pour traiter les personnes souffrant de douleur chronique .
 
Le livre du docteur Kripke gratuitement en ligne
 
Au niveau national, les surdoses de médicaments d'ordonnance ont augmenté de manière significative. Selon le National Center for Health Statistics, par exemple, le nombre d'Américains qui sont morts de calmants est passé à 14.800 en 2008 contre 4.000 en 1999, la grande majorité étant involontaire.
 
Selon le professeur Malcolm Lader, 5% des gens à qui l'on prescrit des benzodiazépines réagissent par des réactions psychiques, appelées "paradoxales". Au lieu d'avoir l'effet calmant attendu, le produit cause p ex une agitation croissante et des cauchemars. L'aggression vient ensuite, avec ou sans comportement destructif, comme la dépression, avec de sérieuses tendances suicidaires et tentatives de suicide dans certains cas. Des comportements impulsifs comme p ex le chapardage ou autres infractions à la loi, font également partie des réactions "paradoxales" aux benzodiazépines et ont déjà été répertoriées dans la littérature, au début des années 60, lors de l'arrivée des premiers benzodiazépines......Tous les changements psychiques décrits sous la rubrique "réactions paradoxales" peuvent survenir comme effets secondaires à long terme quand l'usage ou l'abus est devenu chronique et a duré pendant des mois ou des années

Hypnotiques : des décès et des cancers par milliers?
Les scientifiques retrouvent tout d’abord un excès de mortalité lié à la prise d’un hypnotique: le risque de décès était effectivement multiplié par 3,6 chez les personnes ayant reçu au moins une prescription d’hypnotiques de 1 à 18 comprimés par an, par 4,4 pour 18 à 132 comprimés et par 5,30 pour plus de 132 comprimés par an, en comparaison à des patients n’ayant pas consommé d’hypnotique au cours de la période analysée (2,6 années). Ce risque existe quel que soit l’âge des consommateurs.  Le zolpidem et le temazepam multipliaient en moyenne ce risque par 5 : Pour le zolpidem, l’augmentation du risque de décès était multipliée entre 3,9 et 5,7, et entre 3,7 et 6,6 pour le témazépam.

émission crime sous tranquillisant
en vidéo

benzodiazépines : Cette affaire est une vraie bombe, mais les décideurs n’ont pas l’air de le réaliser…(sauvegarde)
Dans l’affaire du Mediator, on parle de 500 à 2000 morts en trente ans. Avec les benzodiazépines, du fait de la consommation forcenée dans la population âgée, c’est beaucoup plus.
 
500 000 décès par an en occident à cause des antidépresseurs, somnifères et neuroleptiques Les effets bénéfiques des médicaments psychiatriques sont si minces, dit-il, qu’il serait possible d’arrêter l’utilisation actuelle presque complètement sans causer de dommages. Il recommande d’arrêter l’utilisation de tous les médicaments antidépresseurs ainsi que ceux du TDAH et de la démence, et de prescrire seulement une petite fraction des antipsychotiques et des benzodiazépines utilisés actuellement.
 
Les Dangers cachés des benzodiazépines
 
1980 – Une femme a poignardé son mari à mort après avoir prescrit des doses de diazépam (Valium). Après avoir entendu les témoignages des médecins experts du professeur Michael Rawlins, que diazépam provoque des explosions agressives, le jury a acquitté complètement la défenderesse. Le professeur Michael Rawlins dit qu'il croyait que la tragédie [meurtre] a été probablement précipitée par la quantité excessive (30 mg) de diazépam dont le défendeur avait consommé dans la période précédente de douze heures avant le décès de son mari. »
 
 
Un avertissement doit être publié au sujet d'un tranquillisant employé couramment Ativan (temesta), il a été demontré qu'il pouvait avoir un impact rare mais potentiellement mortel sur la respiration des patients.

la consommation de somnifères ou d'anxiolytiques  augmente le risque de mortalité de 36%
Un grand nombre d'hypothèses peuvent expliquer ce rapport de cause à effet. De tels médicaments affectent la rapidité de réaction, la vivacité en général et  la coordination de mouvements, ce qui peut conduire à des chutes et à d'autres accidents. Ils peuvent aussi troubler la respiration pendant le sommeil et inhiber le  système nerveux central, ce qui augmente le risque de suicide.
 
Au Québec, 80 % des personnes âgées consomment des benzodiazépines (Bzd):
 
mal-être, suicide, violence : quand les tranquillisants tont disjoncter
« Sur 200 hommes incarcérés, j’en ai vu 10 % qui l’étaient à cause de délits ou de crimes commis sous l’influence des benzodiazépines, soit purs, soit mélangés à de l’alcool. Dans les tueries familiales, les faits divers dramatiques… il y a souvent des tranquillisants ! »
"...benzodiazépines entraînent des symptômes de sevrage, elles conduisent à l'instabilité affective [et] ils semblent être associés à automutilation.... la baisse des taux de suicide en prison..nous avons cessé de prescrire des benzodiazépines en prison »
 
une femme qui avait été acquitté du meurtre de sa mère sur la défense qu'elle avait été incapable d'action volontaire, tandis qu'elle était sous l'influence de HALCION
 
MARILYN MONROE. ELVIS PRESLEY, Judy Garland. Howard Hughes, Anna Nicole Smith, HEATH LEDGER...
 
“En outre, ce que les usagers ne savent pas, c’est que l’abus de médicaments sur ordonnance peut être plus dangereux que l’abus de drogues fabriquées illicitement."

Comment expliquer que cette mère patiente et douce en soit arrivée à cet acte de folie ?
A la veille d’une formation professionnelle de deux jours, elle arrête son tranquillisant car elle a très peur de ne pas être dans son état normal
 
"Récemment, un jeune est mort d’avoir associé du Rohypnol à sa dose de Méthadone ... C’est le Rohypnol qui est dangereux ! "
 
Il est établi que l'exposition prénatale aux benzodiazépines peuvent être dangereux pour le nouveau-né
 
Selon la US Drug Enforcement Administration, des médicaments tels que le Valium et Vicodin causent maintenant plus de décès par surdose en Amérique que la cocaïne et l'héroïne réunies
 
L'alcool, benzos, et les opiacés : les sevrage qui pourraient vous tuer !
 
Klonopin , Valium, Xanax, Ativan : Casey Johnson, héritière du laboratoire pharmaceutique Johnson & Johnson a été retrouvé morte le 4 Janvier 2010
 
Son avocat depuis 15 ans, a évoqué «un arrêt cardiaque ou un abus de somnifères», que le comédien «avait l'habitude de prendre pour s'endormir».
 
Tous les tranquillisants et les analgésiques comme la morphine, sont connus pour affecter la «modes de respiration des patients, surtout s'ils sont pris à des doses excessives.
 
L'année dernière, une jeune femme est décédée après avoir sauté du Sydney Harbour Bridge.
 

Entre 1990 et 1996 les drogues benzodiazépine ont causés 1.810 décès et les drogues de classe-Un cocaïne, héroïne et méthadone ont causé seulement 1.623 décès.

ces médicaments ont également été impliqués dans près d'un tiers de tous les décès par intoxication médicamenteuse entre 1998 et 2007

mal-être, suicide, violence : quand les tranquillisants tont disjoncter
« Sur 200 hommes incarcérés, j’en ai vu 10 % qui l’étaient à cause de délits ou de crimes commis sous l’influence des benzodiazépines, soit purs, soit mélangés à de l’alcool. Dans les tueries familiales, les faits divers dramatiques… il y a souvent des tranquillisants ! »

Comment expliquer que cette mère patiente et douce en soit arrivée à cet acte de folie ?
A la veille d’une formation professionnelle de deux jours, elle arrête son tranquillisant car elle a très peur de ne pas être dans son état normal


l'usage occasionnel de somnifères est associé à une augmentation de 8 % de la mortalité
« Le risque associé à la prise de somnifères trente fois par mois, écrit-il, est statistiquement équivalent à celui d'un ou deux paquets de cigarettes par jour ».


Des médicaments couramment prescrits pour dormir sont associés à un risque de décès plus de quatre fois plus élevé que celui de personnes qui n'en prennent pas
Selon une estimation, les hypnotiques pourraient en 2010 avoir été associés à 320 000 à 507 000 morts en excès aux seuls États-Unis
risque de cancer significativement plus élevé (35%), notent les auteurs

La création massive de l’accoutumance

L’utilisation à long terme de benzodiazépines (plus de plusieurs mois) peut causer ou aggraver la dépression et la perte de mémoire, émousser les émotions et provoquer des tendances suicidaires. Lorsqu’ils sont prescrits pour un cas de traumatisme, ils peuvent retarder le choc et le deuil, qui refont surface lorsque le traitement est interrompu. L’agoraphobie et d’autres types de phobies sont des effets secondaires fréquents chez les personnes qui sont traitées aux benzodiazépines à long terme. Ces substances causent parfois un état d’excitation paradoxale, d’anxiété et de rage, ainsi que des hallucinations. Des cas d’agression de conjointes et de bébés ainsi que d’homicides ont aussi été attribués à la consommation de ces médicaments.

somnifères  un risque de décès quatre fois plus élevé chez les patients
Selon une étude américaine, les médicaments couramment prescrits pour dormir sont associés à un risque de décès plus de quatre fois plus élevé que celui de personnes qui n'en prennent pas. 

mis en examen dimanche 2 décembre pour assassinat et tentative d'assassinat puis écroué
L'homme, sous tranquillisant depuis qu'il avait pris un travail de nuit, "a été placé en détention provisoire après sa comparution devant le juge des libertés et de la détention conformément aux réquisitions"

meurtre sur ordonnances
Dans la nuit du 30 novembre au premier décembre, Charles Pujol, 49 ans, se saisit de son fusil et fait feu sur ses voisins, à Sète dans l’Hérault. Bilan : deux morts, deux blessés. Le fait divers défraye la chronique quelques jours. Le tireur ne parvenait pas à trouver le sommeil. Il était épuisé par son travail. Il a craqué...
Depuis, l’enquête s’est orientée vers la piste médicamenteuse. Charles Pujol s’était fait prescrire un antidépresseur, un tranquillisant, un somnifère et un neuroleptique. Un cocktail détonnant, propre à assommer un bœuf ou à le rendre… fou. Ces quatre psychotropes ont-ils aboli son discernement ? Aux enquêteurs, l’homme explique qu’il a agi dans le brouillard, dans un état second.
Cet état second est souvent décrit par les auteurs de crimes, certains abominables, commis sous médicaments. Les exemples abondent.
Fin septembre 2010, près de Rouen, Sébastien P., un homme de 39 ans, larde de coups de couteau sa femme et sa fille de six ans. Il invoque un « trou noir ». L’enquête démontre qu’il se trouve sous l’effet de deux benzodiazépines, l’une réservée aux épileptiques, ce qu’il n’est pas. Étrange cocktail. On lui avait prescrit parce qu’il souffrait d’acouphènes.


Les pilules du malheur

Gavés d'antidépresseurs et d'anxiolytiques, les jeunes Français sont de plus en plus nombreux à tenter de se suicider. Des voix s'élèvent pour dénoncer les tragiques effets secondaires de médicaments mal prescrits

Le rôle des benzodiazépines dans les suicides des personnes âgées
En Suède, les suicides par intoxication médicamenteuse ont diminué dans la population en général au cours des deux dernières décennies. Toutefois, les suicides d'intoxication aux drogues a augmenté chez les personnes âgées au cours de cette période. Suicides par empoisonnement benzodiazépines ont augmenté dans ce groupe d'âge, malgré une baisse des ventes prescription de ces médicaments.
 
L’administration des pilules pour dormir Ambien, le produit pharmaceutique le plus populaire de sa catégorie dans le pays nord-américain, peut produire du somnambulisme, mais le plus alarmant est que dans cet état, les gens peuvent, sans s’en rendre compte de ce qu’ils font, conduire une voiture, parler au téléphone, avoir des relations sexuelles et – le plus terrible- commettre des assassinats selon une enquête menée par le portail Ainsi, en 2009, Robert Steward, un étasunien de 45 ans, fut condamné à 179 années de prison pour avoir tué huit personnes dans une résidence pour pensionnés. Initialement, son crime fut qualifié d’assassinat au premier degré, mais quand les juges apprirent qu’alors qu’il était en train de tuer, l’homme se trouvait dans un état somnambulique pour avoir pris de l’Ambien les charges furent changées en assassinat au second degré et sa peine fut réduite. Dans un cas similaire, Thomas Chester Page, résident de Caroline du Sud, fut déclaré coupable d’avoir tué cinq personnes dans un tir. Le tribunal condamna Thomas à 30 ans de prison pour chaque mort, malgré que l’accusé ait invoqué le fait qu’il avait tué alors qu’il était dans un état de somnambulisme induit par Ambien. Julie Ann Bronson, habitante du Texas, a tué trois personnes avec sa voiture, dont un bébé de 18 mois, qui mourut d’un dommage cérébral. Quand la femme se réveilla, le lendemain suivant en prison, (et en pyjama NdT) elle put à peine se souvenir de l’accident qui s’était produit. « C’était surréaliste, c’était comme un mauvais rêve », raconte Julie Ann qui assure que dans son état normal, « elle ne ferait pas de mal à une mouche ».La condamnation
 
Les benzodiazépines sont des médicaments psychotropes utilisés pour traiter l’anxiété, les attaques de panique, la dépression, l’insomnie, les convulsions, les nausées, et les vomissements. Ils sont un groupe de médicaments connus sous le nom de tranquillisants ou sédatifs, et cela est facile d’imaginer pourquoi tant de gens deviennent accros à ces médicaments. Le Xanax, ou l’Alprazolam, ont été la cause de 112 552 visites aux urgences en 2009 aux États-Unis. Le Xanax, le Klonopin, l’Ativan, le Valium , ainsi que le Diazépam, sont parmi les 100 médicaments les plus couramment prescrits. Les effets secondaires les plus courants sont les étourdissements, la sédation, et la faiblesse. Cependant, les études montrent que les personnes souffrant de dépendance aux analgésiques ont également tendance à abuser de sédatifs. Lorsqu’ils sont combinés, ils forment une combinaison mortelle et pourtant, les médecins continuent de les prescrire à coups d’ordonnances en veux tu en voila.
 
Au niveau national, les surdoses de médicaments d'ordonnance ont augmenté de manière significative. Selon le National Center for Health Statistics, par exemple, le nombre d'Américains qui sont morts de calmants est passé à 14.800 en 2008 contre 4.000 en 1999, la grande majorité étant involontaire.
 
L'homme, sous tranquillisant depuis qu'il avait pris un travail de nuit, "a été placé en détention provisoire après sa comparution devant le juge des libertés et de la détention conformément aux réquisitions
 
Dans la nuit du 30 novembre au premier décembre, Charles Pujol, 49 ans, se saisit de son fusil et fait feu sur ses voisins, à Sète dans l’Hérault. Bilan : deux morts, deux blessés. Le fait divers défraye la chronique quelques jours. Le tireur ne parvenait pas à trouver le sommeil. Il était épuisé par son travail. Il a craqué...
Depuis, l’enquête s’est orientée vers la piste médicamenteuse. Charles Pujol s’était fait prescrire un antidépresseur, un tranquillisant, un somnifère et un neuroleptique. Un cocktail détonnant, propre à assommer un bœuf ou à le rendre… fou. Ces quatre psychotropes ont-ils aboli son discernement ? Aux enquêteurs, l’homme explique qu’il a agi dans le brouillard, dans un état second.
Cet état second est souvent décrit par les auteurs de crimes, certains abominables, commis sous médicaments. Les exemples abondent.
Fin septembre 2010, près de Rouen, Sébastien P., un homme de 39 ans, larde de coups de couteau sa femme et sa fille de six ans. Il invoque un « trou noir ». L’enquête démontre qu’il se trouve sous l’effet de deux benzodiazépines, l’une réservée aux épileptiques, ce qu’il n’est pas. Étrange cocktail. On lui avait prescrit parce qu’il souffrait d’acouphènes.
 
«La combinaison d'au moins une benzodiazépine et un antidépresseur a été associée à une augmentation de 18 fois dans (suiide) des risques."
 
le nombre de décès par année liés aux benzodiazépines est supérieurs à ceux de l'ensemble des cinq stupéfiants illégaux de catégorie A 'réunis

"les benzos ont été détectés dans plus de la moitié des surdoses mortelles"

Vous pouvez afficher les sous-titres en français. Appuyez sur lecture, cliquez sur afficher les sous titres. Une fois les sous titres affichés (en anglais), il faut aller dans l’autre commande (a coté de sous titre), Puis, cliquer sur sous titre, Puis sur traduire automatiquement, puis en français.

"Benzos, temesta, rivotril, xanax, valium....peuvent provoquer la mort ou de sérieux symptômes de sevrage qui peuvent durer des années"

Benzodiazépines / somnifères / anxiolytiques...Tuent
Partager cet article
Repost0
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 02:28
en hommage à ma maman qui s'est suicidée en janvier. Elle avait consulté son médecin pour des problèmes de sommeil, il lui a prescrit des benzodiazépines (alprazolam
 
créative, curieuse, gentille, qui a pris sa vie dû au sevrage des benzodiazépines. Elle a travaillé très dur pour sortir lentement des benzodiazépines depuis plus de 21 mois, puis a pris sa vie 4 semaines après avoir terminé son sevrage.

regis Deheurle terrible victime des benzodiazépines et de la justice française !!
J’avais raison aux assises et à l’instruction comme on peut le lire dans le dossier d’instruction. Les causes de l’interdiction internationale du psychotrope criminogène halcion 0,50 ne font que confirmer mes déclarations de 1984/85 et donc de la vérité. Malgré ça, après m’avoir planifié une monstrueuse forfaiture de cour d’assises avec des faux pour me condamner et après avoir planifié à nouveau des erreurs avec des faux à tous mes recours, la Justice viole mes droits depuis plus de 27 ans dont 17 ans de réclusion illégale et arbitraire en critiquant les dictatures pourtant indépendantes elles aussi.
Le psychotrope halcion 0,50, responsable de quantités de meurtres, était à prescrire 14 jours maximum avant d’être interdit. Pour moi le médecin a avoué une prescription de 3 ans.

le stilnox a tuer ma soeur
Dix minutes plus tard, avec une expression vide et vide sur son visage, elle a grimpé sur un rebord et plongé une vingtaine de mètres de sa mort.
 
Ma mére s est suicidée a cause des benzodiazepines. J'ai perdu mon frère de 39 ans à cause de ces poisons. J’AI PERDU MON ÉPOUSE À CAUSE DES BENZOS ...
 
ce poison l'a tué !
 
Mon fils Didier 36 ans,s'est suicidé le 8 mars 2006 par arme a feu. Je soupçonne très fortement les médicaments que le psychiatre lui avaient prescrits en octobre 2004, notamment le Xanax et le zopiclone
 
Un avocat m'a demandé de consulter son client dans la prison où il attendait d'être jugé pour avoir assassiné sa sœur.L'avocat a déclaré que son client pensait que le Halcion (triazolam), il avait été prise l'a incité à commettre ce crime irrationnel,

 

Assassinats médicaux massifs avec une benzodiazépine : le rivotril

60 ans : L'EUTHANASIE PROGRAMMÉE AU MIDAZOLAM / HYPNOVEL OU RIVOTRIL / CLONAZEPAM

"ma fille, infirmière, est morte d'une dépendance aux benzodiazépines"

Vous pouvez afficher les sous-titres en français. Appuyez sur lecture, cliquez sur afficher les sous titres. Une fois les sous titres affichés (en anglais), il faut aller dans l’autre commande (a coté de sous titre), Puis, cliquer sur sous titre, Puis sur traduire automatiquement, puis en français.

Témoignage Kathleen Fliller (1963 - 2021)

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 02:27
torture chimique
Clairement, l'URSS n'a pas eu le monopole sur la torture chimique. La différence est que dans le monde démocratique, les personnes visées étaient et sont les citoyens innocents.

Torture : moyens et méthode
La torture passe en outre par l’administration abusive de médicaments dans des institutions psychiatriques ou avec la complicité de celles-ci. Parmi les substances utilisées figurent les hallucinogènes, qui induisent une confusion mentale, les neuroleptiques – dont les sédatifs –, qui provoquent un émoussement sensoriel, et des poisons qui entraînent une paralysie musculaire et des crises de suffocation. L’utilisation abusive de médicaments conduit à la perte du contrôle de soi, à des troubles et des douleurs psychiques ainsi qu’à une angoisse (de la mort).

Torturer le corps et l'esprit
la dépendance forcée aux stupéfiants - ici vous pouvez aussi utiliser dépresseurs, les stimulants, les opiacés ou hallucinogènes (psychédéliques), les dépresseurs (alcool, barbituriques, anxiolytiques avec des effets d'euphorie, de réduction de la tension, la désinhibition, la relaxation musculaire, somnolence, les stimulants (cocaïne, amphétamine , la méthamphétamine (crystal meth).

Tortures et meurtres médicaux aux psychotropes sur ordonnances
STOP MED TORTURE / SMT

Benzodiazépines / somnifères : "L'agonie des victimes"

"Les patients sont littéralement torturés par les médicaments qu'on leur donne"

Vous pouvez afficher les sous-titres en français. Appuyez sur lecture, cliquez sur afficher les sous titres. Une fois les sous titres affichés (en anglais), il faut aller dans l’autre commande (a coté de sous titre), Puis, cliquer sur sous titre, Puis sur traduire automatiquement, puis en français

Je soutiens STOP MED TORTURE / SMT

Torturées par leurs médecins, avec des médicaments, des millions de personnes, chaque année, en meurent, sont handicapées ou sont poussées au suicide par d'atroces souffrances. Témoignons, manifestons et disons : STOP A LA TORTURE AVEC DES MEDICAMENTS !!!

EHPAD ou UHR : un univers concentrationnaire, des prisons pour personnes âgées. Alzheimer : diagnostic inventé pour les droguer à mort
Partager cet article
Repost0
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 02:25
ALERTE SUR UN SCANDALE SANITAIRE : LES BENZODIAZEPINES ET LEUR PRESCRIPTION INCONTROLEE
 
Nous, soussignés, demandons à l'Australian Therapeutic Goods Administration (TGA) d'interdire immédiatement le zolpidem, le zopiclone et tous les autres hypnotiques non benzodiazépines pour le traitement de l'insomnie et autres troubles du sommeil.
 
Il s'agit d'un problème mondial aux proportions épidémiques. It needs to be addressed immediately. Elle doit être traitée immédiatement. But first, it needs to be acknowledged. Mais d'abord, il doit être reconnu.
Partager cet article
Repost0
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 02:25
L’intox : Quelques vérités sur vos médicaments (ou il est question d'halcion)
L’auteur prend le risque de dénoncer les pratiques frauduleuses de l’industrie pharmaceutique qui nous cache les effets indésirables de nombreux médicaments. En France, des effets secondaires tels qu’hépatite, infarctus, cancer, méningite, impuissance, avortement sont volontairement occultés
 
Les médecins prescrivent ces médicaments régulièrement sans jamais avertir les patients qu’une utilisation régulière peut provoquer une dépendance dangereuse. Pour beaucoup de gens, les benzos sont beaucoup plus difficiles a arrêter que de fumer, que l’héroïne, la cocaïne, le crack et d’autres substances illégales
 
Les récents décès de célébrités comme Michael Jackson, Anna Nicole Smith, Heath Ledger, et Whitney Houston ont montré un projecteur sur la surutilisation et l’abus de médicaments d’ordonnance. La plupart des gens croient que les médicaments d’ordonnance sont plus sûrs que les substances illicites. Mais, lorsqu’il est combiné avec d’autres over-the-counter sédatifs, médicaments d’ordonnance peuvent être tout aussi puissante, addictive, et dangereux. En 2006, les surdoses sur une classe d’analgésiques d’ordonnance appelés analgésiques opioïdes a tué plus de gens que ceux tués par surdoses sur la cocaïne et l’héroïne combinée. À l’heure actuelle, entre 35 à 54 ans, l’empoisonnement par médicaments d’ordonnance est la cause la plus fréquente de décès liés à l’auto-accidentelles mort plus encore que. Dans les médicaments qui tuent, Dr Marcum brille une lumière sur le pouvoir addictif de médicaments d’ordonnance et comment vous pouvez vous protéger votre famille et en pratiquant des habitudes saines.
 
Le 2 décembre 2004, Mégane, la nièce de Gwen Olsen, se suicide à l'âge de vingt ans en s'immolant par le feu, mettant fin au supplice qu'était devenu son existence, soumise aux effets indésirables de médicaments qui lui avaient été prescrits. Ayant passé près de quinze années à travailler pour l'industrie pharmaceutique en tant que visiteuse médicale, c'est en tant qu'initiée à ce que sont, entre autres, les psychotropes, que Gwen Olsen nous livre ici un témoignage aussi alarmiste qu'éclairant sur les conséquences que peuvent avoir ces médicaments.
Mais c'est également en tant que victime de ces derniers, qu'elle a appris à ses dépends ce qu'il pouvait en coûter de se faire prescrire des substances agissant sur la chimie du cerveau. Forte de ce double éclairage de l'intérieur et profondément choquée par le sort de sa nièce Mégane, elle n'a de cesse aujourd'hui, à travers son site Internet et des tournées de conférences à travers les Etats-Unis, de diffuser une information qui permet à un vaste public de mieux connaître les résultats tragiques de prescriptions abusives concernant, par exemple, les antidépresseurs, anxiolytiques et autres hypnotiques.
On pourra arguer que tout cela se passe loin de nous, de l'autre côté de l'Atlantique, dans un pays dont le système de santé a été relégué à la dernière place parmi ceux de dix-neuf nations occidentales. Mais ce que la plupart des gens ignorent, c'est que ce qu'on appelle aujourd'hui le DSM-5, le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux, 5e édition (DSM, de l'anglais Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders) est conçu en Amérique et traduit en français à l'intention de notre pays, tous les médicaments psychiatriques qu'il induit étant pareillement prescrits et disponibles chez nous.
 
Ces médicaments sont pires que l'héroïne.
 
AVERTISSEMENT: Les somnifères peuvent être dangereux pour votre santé ou causer la mort par cancer, une maladie cardiaque ou d'autres maladies.
 
Il s’adresse à tous les lecteurs qui s’intéressent aux crimes exécutés sous l’effet de tranquillisants.Et aussi à toutes les familles de victimes sous l’emprise de médicaments défectueux les ayant poussés au suicide ou au crime. La deuxième partie de ce livre nous donne à la fois un éclairage scientifique et économique du marché des tranquillisants en décrivant les plus connus et ceux déjà retirés du marché.
 
De nos jours, le principal problème lié aux drogues, aux États-Unis par exemple, ce n’est pas la consommation de drogues illégales, mais celle de drogues parfaitement légales, les médicaments. Plus de deux millions de personnes sont hospitalisées chaque année uniquement en raison d’effets indésirables des médicaments et que 180 000 en meurent. Quand une agence de réglementation des aliments et des médicaments autorise la vente d’un médicament grand public, plus de la moitié des effets graves qu’il entraîne restent inconnus.
 
Les preuves montrent qu'avec le cancer et les maladies circulatoires, les médecins et infirmières sont maintenant l'un de nos trois meilleurs tueurs ; ils tuent beaucoup plus de gens que les infections (y compris la grippe), les accidents de la route, les terroristes et criminels mis ensemble. Chaque médecin tue chaque semaine plus de gens que les terroristes ont tué dans les 50 dernières années. Le résultat est que les médecins et infirmières maintenant presque certainement tuent plus de personnes que le cancer.
Quelques livres
Partager cet article
Repost0
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 02:23
Avocats, class action, condamnations..
 
Encore bravo professeur Breggin ! Prozac, Luvox, Paxil, Zoloft, Celexa, Zyprexa, ritaline, neuroleptiques…
 
Alec Jenner l’homme qui a aidé à créer le valium: un entraîneur de cirque avait l’habitude de donner un médicament sédatif à ses tigres…
 
Elle a plus tard poursuivi le fabricant Upjohn pour $21 millions. Upjohn a trouvé au civil un accord à l’amiable.
 
UN HOMME D’AFFAIRES qui prenait un tranquillisant prescrit poursuit le fabricant de la drogue pour £3.5 million, se réclamant du fait que cela a impliqué l’effondrement de ses entreprises commerciales
 
Le résultat de 30 ans de dommages suite à une dépendance aux prescriptions de médicaments.
 
Un conseil d’arbitrage médical a attribué 75.000 euros pour la dépendance iatrogenic aux benzodiazépines.
 
valium: après avoir été traité pour un MAL DE DENTS ray Nimmo a gagné une indemnisation de £40,000.
 
Des centaines de Ativan (temesta, Lorazepam) de plaintes judiciaires ont été déposées aux États-Unis en raison de les effets secondaires
 
Trouver ici l’information sur le procès classe-action contre Sanofi-Aventis, le fabricant du somnifère Ambien (stilnox) (marque de fabrique pour le zolpidem) (traduction google, pour anglais: clic sur affichez la page original)
.
Partager cet article
Repost0
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 02:22
Les décès impliquant des antidépresseurs entre 2012 et 2016 étaient au nombre de 2 358.
 
plus de 6000 drames attribués aux antidépresseurs, assimilés et / ou a leurs sevrages
 
La sérotonine est un neurotransmetteur qui influe sur notre humeur, le sommeil et l’anxiété. Des niveaux élevés conduisent à l’anxiété, et de faibles niveaux à la dépression. Les ISRS (inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine) sont des médicaments sur ordonnance utilisés pour réguler les niveaux de sérotonine dans le cerveau, communément appelés les antidépresseurs. Les antidépresseurs comme le Prozac, le plus « populaire », le Zoloft, le Paxil, l’Effexor, et le Lexapro peuvent conduire à une akathisie, une condition caractérisée par une agitation constante, souvent associés à un comportement antisocial, à la violence et au suicide. Très ironiquement, les antidépresseurs peuvent rendre votre dépression encore pire. La dysfonction sexuelle, le saignement gastro-intestinal, les maladies cardio-vasculaires, et les troubles de l’humeur ne sont que quelques-uns de leurs effets secondaires potentiellement mortels.
 
Au contraire, les études menées sur certains ISRS (les premières mises en garde dans la littérature spécialisée concernant la Fluoxétine datent déjà de 1983[1]) ont montré une augmentation des passages à l’acte auto- et hétéro-agressifs et ce non seulement chez des patients avec un diagnostic de dépression mais aussi, ce qui est encore plus inquiétant, chez les volontaires sains
 
Les effets bénéfiques des médicaments psychiatriques sont si minces, dit-il, qu’il serait possible d’arrêter l’utilisation actuelle presque complètement sans causer de dommages. Il recommande d’arrêter l’utilisation de tous les médicaments antidépresseurs ainsi que ceux du TDAH et de la démence, et de prescrire seulement une petite fraction des antipsychotiques et des benzodiazépines utilisés actuellement.
 
«Ces nouvelles mises en garde précisent que les patients de tous âges qui prennent ces médicaments peuvent présenter des changements comportementaux et/ou émotifs pouvant être associés à un risque accru de poser des gestes autodestructeurs ou de faire du mal à autrui».
 

« Antidépresseurs : des placebos potentiellement mortels ? »
Plus de 2.000 suicides liés au Prozac ont été signalés jusqu’à l’automne 1999 à l’agence états-unienne du médicament (FDA). Ce risque était connu des laboratoires, et lors de procès intentés aux Etats-Unis à la firme GSK, on a appris l’occultation délibérée du risque suicidaire du Déroxat, majoré chez les enfants. Depuis, les antidépresseurs portent un « label noir » aux Etats-Unis et ne peuvent être prescrits en ville qu’aux personnes âgées de plus de 24 ans. En France, certaines estimations parlent de 3.000 à 4.000 suicides par an, liés aux antidépresseurs

Ces médicaments qui tuent : quelle responsabilité des systèmes de santé et des médecins ?
60 % de prescriptions ou de médicaments inutiles sont vendus 10 à 100 fois leur prix de revient à 25 millions de bien-portants, « souffrant » de maladies qui n'existent guère, inventées par l'industrie pour son profit

 
il est raisonnable de penser que le prozac peut-être associé à 156.060 décès par suicide et 2 520 000 réactions indésirables
Les individus, âgés de 25 ans et au-dessus, qui prennent des médicaments ISRS doivent savoir qu'ils ne sont pas à l'abri du risque suicidaire (voir ci-dessus) ou des nombreux effets secondaires associés à ces médicaments Les effets secondaires courants comprennent l'anxiété, la dépression, maux de tête, douleurs musculaires, douleurs à la poitrine, nervosité, insomnie, somnolence, faiblesse, changements de la libido, tremblements, bouche sèche, irritée estomac, perte d'appétit, des étourdissements, des nausées, des éruptions cutanées, des démangeaisons, le poids gain, la diarrhée, la perte de cheveux impuissance, la peau sèche, des douleurs thoraciques, de la bronchite, troubles du rythme cardiaque, des contractions musculaires, l'anémie, l'hypoglycémie et la thyroïde faible.
Prozac seule a été associée à plus de 1.734 décès par suicide et plus de 28.000 réactions indésirables
 
POUR EN SAVOIR PLUS ET AGIR
 
SeroxatKillsBabies
 
ils sont à l'origine de dizaines d'assassinats, des milliers de psychoses et modifient l'esprit de millions d'utilisateurs
 
Une étude suédoise estime à 3% le taux de décès par effets indésirables des médicaments. Les antidépresseurs arrivent en troisième position
 
Le Cymbalta, antidépresseur actuellement sur le marché, était testé au cours d’une étude clinique de 6 semaines sur des sujets non dépressifs. Lors de l’étude, il y a eu 11 tentatives de suicide, et 4 suicides effectifs.
 
L’antidépresseur peut-il lui aussi induire un comportement violent à l’égard de soi ou d’autrui ?
Le risque de suicide est connu depuis quasiment toujours : pour des raisons probablement promotionnelles, on a voulu l’oublier avec les nouveaux antidépresseurs (type fluoxétine et apparentés), mais il a fallu se rendre à l’évidence et se rendre compte qu’ils n’étaient pas ces médicaments « miracles » que l’on avait célébrés depuis la fin des années 1980. Pour ce qui concerne la violence à l’égard des autres, l’une des plus récentes études disponibles[1] identifie plusieurs dizaines de médicaments hautement suspects, dans lesquels on retrouve certes des benzodiazépines : mais le risque de loin le plus net semble lié aux médicaments qui augmentent la disponibilité de la sérotonine ou de la dopamine au niveau du cerveau, à savoir et comme par hasard les nouveaux antidépresseurs (fluoxétine et apparentés) et, plus encore, la varénicline (sevrage tabagique).
Irak ; Big pharma a tué plus de soldats que les combattants énnemis
 
Coalition des parents ayant enduré le Suicide
 
l'augmentation alarmante de patients se présentant Dans les salles d'urgence de l'Hôpital avec le syndrome sérotoninergique, UNE forme Potentiellement mortelle de la drogue déclenchée par l'empoisonnement par des antidépresseurs
 
"les adultes déprimés traités par la paroxétine peuvent être six fois plus susceptibles de présenter des comportements suicidaires que les adultes traités par le placebo."
 
Professeur Healy: prozac et suicides
«probablement 50 000 personnes se sont suicidées sur Prozac depuis son lancement, au-delà du nombre qui aurait fait si elle n'est pas traitée. "
 
LIST OF SOME OF THE CASES OF HOMICIDES AND ATTEMPTED HOMICIDES THAT HAVE OCCURRED ON SSRI, SNRI & OTHER ANTIDEPRESSANTS,
 
Les résultats de cette étude montrent que, chez les personnes de plus de 65 ans, le traitement par antidépresseur est significativement associée à un risque accru de mortalité à long terme, en particulier de causes cardiovasculaires.
 
Pas un seul mot est écrit au sujet du fait plus convaincant : plus 80 % des personnes se tuer ont été traités avec des médicaments utilisés en psychiatrie," écrit de Janne Larson.l
 
Le résultat aurait été le même si on leur avait donné un antidépresseur ISRS qui inhibe le métabolisme de la sérotonine. C’est un holocauste national.
 
Toute interruption abrupte du traitement ou diminution de la dose peut provoquer des symptômes graves ou même mortels
 
En juin 2001, un jury au Wyoming a déterminé que la drogue Paxil / déroxat, un antidépresseur a fait tuer un homme son épouse, sa fille et sa petite-fille avant de massacre lui-même. Le jury a attribué à la famille survivante $8 millions dans les dommage
 
déroxat / séroxat /paxil : la thalidomide de la santé mentale
 
Une seconde psychiatre a attribué mardi le meurtre de Nancy Michaud à l'Effexor, l'antidépresseur que consommait Francis Proulx.
 
études de cas
 
Le premier antidépresseur Eric Harris a été donnée était Zoloft. Dans les six semaines suivant la prise du médicament signalés Eric qu'il avait des pensées suicidaires et homicides. Il est clair médecins soupçonnaient l'antidépresseur, car ils l'ont arrêté le médicament immédiatement. Eric Harris a été prise d'utiliser ce médicament mais a été mis sur Luvox.Le Luvox fit aussi avoir des pensées violentes et meurtrières intention Eric Harris tué des étudiants de Columbine. Les familles de Columbine a déposé une poursuite en justice contre Solvay, le fabricant de l'antidépresseur Luvox. Les compagnies pharmaceutiques ont menacé de contrer sue aux victimes de Columbine pour un résultat toutes les victimes ont rétracté leurs poursuites judiciaires, sauf Mark Allen Taylor.Mark s'est levé à la pression et d'intimidation par la compagnie pharmaceutique qui a eu grand-chose à perdre par la publicité causée par Marc histoire tragique des victimes
 
En fait, cependant, même dans les essais à court terme, plus de personnes sont décédées sous traitement que sous placebo. Décédé par suicide. Et est mort d'autres causes aussi. Très peu de gens le savent. C'était donc une bonne décision de la part de Narinder de dire que nous ne pouvions pas vraiment savoir ce qui allait probablement se passer.

"Les laboratoires savaient que les antidépresseurs provoquaient des suicides depuis le début des années 80"

Médicaments :"dangereux, inefficaces, mortels et provoquant exactement ce qu'ils sont censés traiter"

professeur peter Gotzsch (anglais)
 
Vous pouvez afficher les sous-titres en français. Appuyez sur lecture, cliquez sur afficher les sous titres. Une fois les sous titres affichés (en anglais), il faut aller dans l’autre commande (a coté de sous titre), Puis, cliquer sur sous titre, Puis sur traduire automatiquement, puis en français.
Partager cet article
Repost0
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 02:20
connaissez vous le zyban, mon frére la pris il y a 2 ans pour arréter de fumer et il a eu de gros problème d'allucination et d'agréciviter, à la suite de ça il a été hospitalisé de force par les autorité pendant 2 mois
 
Le site de la famille Crespi
Raconter les faits de notre famille et la violence induite par des médicaments,
 
«Ce sont des substances extrêmement dangereuses qui auraient dû être interdites, comme des médicaments similaires ont été dans le passé. Enquêtes fédérales sur la violence induisant des effets de ces médicaments sont très en retard"
 
Ce site est un mémorial à Matt Burne, un homme de 37 ans chef d'entreprise prospère
 
Pour woody victime du zoloft a 37 ans
 
CYMBALTA MEDICAMENT OU DEMON
 
véritable calvaire !! qui s'est soldé par la perte de mon petit garçon à 6 mois de grossesse à cause d'une malformation cardiaque irréversible (pas d'artère pulmonaire).
 
j'ai perdue mon bébé a 8 mois de grossesse ce fut un grand chagrin a la suite j'ai lu attentivement les effet secondaire de déroxate j'ai découvert que c'était la cause
 
site a la memoire de kate 16 ans
 
zoloft (sertraline) meurtres et suicide iatrogène ?
Partager cet article
Repost0
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 02:19
 
Les antidépresseurs peuvent provoquer le syndrôme de stevens-johnson qui est uniquement iatrogène
 
Dans la première étape, l'individu devient psychotique pendant quelques jours juste après qu'il ou elle cesse de prendre les médicaments. Dans le second, la folie qui se dégage lors du retrait du médicament psychiatrique est persistant et peut-être irréversibles. In the third stage, the psychosis is evident even while the patient is taking the psychiatric drugs. Dans la troisième étape, la psychose est évidente, même lorsque le patient prend les médicaments psychiatriques. L'étude note que, lorsque ce stade est atteint, «dans la plupart des cas,« la personne est condamnée à être fou pour la vie. Cette condition a créé des milliers de victimes de la torture, définitivement détruit, chassé des institutions psychiatriques à se nourrir dans les poubelles tout en luttant avec terreurs intérieures implantés dans leurs esprits par des médicaments psychiatriques.
 
L'enfer de la torture du sevrage au déroxat (vidéo d'animation)
 
La torture du sevrage des antidépresseurs(vidéo d'animation)
 
La torture du sevrage au déroxat / séroxat / paxil (vidéo d'animation)
 
Vidéo horrible à ne pas mettre en toutes les mains (personnes sensibles s'abstenir)

« Les antidépresseurs provoquent la fibromyalgie, la psychose, la manie, Alzheimer, suicide, violence, dépression, anxiété, panique, l’alcoolisme, les meurtres, les meurtres de masse, avortement spontané….. « 

Vous pouvez afficher les sous-titres en français. Appuyez sur lecture, cliquez sur afficher les sous titres. Une fois les sous titres affichés (en anglais), il faut aller dans l’autre commande (a coté de sous titre), Puis, cliquer sur sous titre, Puis sur traduire automatiquement, puis en français.

Accros aux médicaments : témoignages en français

Vous pouvez afficher les sous-titres en français. Appuyez sur lecture, cliquez sur afficher les sous titres. Une fois les sous titres affichés (en anglais), il faut aller dans l'autre commande (a coté de sous titre), Puis, cliquer sur sous titre, puis sur traduire automatiquement, puis en français.

Torture, horribles sevrages des benzodiazépines : quelques vidéos témoignages complémentaires
Partager cet article
Repost0
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 02:18
avocats, class action, condamnations…
dont environ 390 millions de dollars pour des suicides ou des tentatives de suicide qui serait lié à la drogue

GSK paie une amende record de 3 milliards de dollars aux Etats-Unis
La société britannique a illégalement commercialisé des médicaments Paxil dépression aux enfants et aux adolescents, même parrainage des dîners et des programmes spa dans le nom du médicament, selon l'accusation.
Glaxo a également utilisé faux conseils consultatifs et des haut-parleurs dans les stations de somptueuses pour promouvoir Wellbutrin médicaments dépression comme une option pour la perte de poids et un remède pour la dysfonction sexuelle et la toxicomanie, selon le gouvernement.  Les clients ont été invités à utiliser plus élevé que les doses approuvées, selon le gouvernement.
Le géant de la santé a également été accusé par les procureurs de la publicité off-label utilise pour l'asthme Advair drogue, la saisie des médicaments Lamictal et Zofran traitement des nausées, tout en faisant de fausses déclarations au sujet de la sécurité et l'utilité de ces médicaments.
Avandia Celexa Effexor Lexapro Paxil Prozac Symbyax Zoloft Zyprexa

Ceci est le site de David Carmichael qui est devenu délirant / psychotique sur le déroxat /Paxil et croyait que son fils, qui a eu un cas d'épilepsie bénigne, effectivement eu un cerveau endommagé. Maintenant, il est sur ​​une campagne contre le Paxil et d'autres ISRS. 
Le 30 Septembre 2005, j'ai été jugé «non criminellement responsable pour cause de troubles mentaux» pour le meurtre de Ian. J'ai reçu une absolution inconditionnelle
Le fait d’exposer directement autrui à un risque immédiat de mort ou de blessures de nature à entraîner une mutilation ou une infirmité permanente par la violation manifestement délibérée d’une obligation particulière de sécurité
mise en danger délibérée de la personne d’autrui
…par maladresse, imprudence, inattention, négligence ou manquement à une obligation de sécurité ou de prudence imposée par la loi ou le règlement, la mort d’autrui constitue un homicide involontaire
procès, class action, avocats antidepresseurs
deroxat prosac effexor
Le tribunal constate : Prozac et Xanax Cause d’une conduite criminelle
Plainte contre Glaxo SmithKline (GSK)
Défauts de naissances, décès, sevrage…Il y a plus de 5.000 différents procès déroxat États-Unis classé, comme plus de 2.500 procès contre le déroxat classés en Grande-Bretagne, alléguant la dépendance au déroxat / Paxil et les symptômes de sevrage
SmithKline Beecham a accepte de payer $65 millions pour arranger un costume anti-trust d’action collective apporté par les consommateurs qui les ont allégués ont payé des prix gonflés Paxil, une drogue populaire d’antidépresseur, parce que le géant pharmaceutique…
Un groupe de plaignants du Massachusetts a intenté un procès de classe-action plus tôt ce mois contre le fabricant de l’antidépresseur Paxil de bombe de grosse calibre, alléguant que le retrait de la drogue apportée sur des mauvais effects tels que la naus
compte tenu qu’il était destiné à être utilisé comme médicament chez les humains
Un juge du comté de Madison a approuvé un règlement $63.8 millions dans un procès de classe-action contre GlaxoSmithKline, les fabricants de deroxat / Paxil, qui ont réclamé la compagnie ont favorisé la drogue pour l’usage chez les enfants
pour « des réactions graves de sevrage
deroxat/paxil, zoloft, effexor, prozac
recours collectif
paxil/deroxat et defauts de naissances
antidépresseur ISRS tels que Prozac, Zoloft, Paxil, etc. ont été liés aux défauts de naissance dans les bébés
Alerte sur effexor

Neurontin : Le 14 Mai 2004, Pfizer a plaidé coupable en cour fédérale à des accusations criminelles de fraude
Warner-Lambert.  Pfizer a accepté de payer 430 millions de dollars
Justice et ISRS les succès du professeur Breggin
inibiteur selectif de recapture de sérotonine: ISRS. Zoloft, prosac, deroxat/paxil et ritaline (assimilé amphétamine
Paxil/deroxat
Paxil/deorxat – Prozac – Zoloft – Effexor – Cymbalta – Adderall – Lexapro – Zyprexa – Symbyax
prozac, paxil/deroxat…
Zoloft s’est souvent révélé pas plus efficaces que le placebo (une substance inerte comme une pilule de sucre) . Cela ne veut pas dire que la drogue n’a pas d’effet –, et donc, pas d’effets secondaires.
 
WYOMING PAXIL VERDICT
DANGEROUS DRUGS / DEFECTIVE DRUGS
Depuis 1988, plus de 200 poursuites ont été déposées contre les fabricants de Prozac, Zoloft et Paxil
Lawrence E. Feldman & Associates
temesta, zoloft…
Si votre bébé a souffert de la grave anomalie congénitale hypertension pulmonaire persistante due à l’utilisation d’une mère comme les ISRS Celexa, vous avez besoin de l’aide d’avocats expérimentés drogue dangereuse de Weitz & Luxenberg
citalopram lawsuit
Produits dangereux
Persistent Pulmonary Hypertension of the Newborn (PPHN) Hypertension artérielle pulmonaire persistante du nouveau-né (hypertension artérielle pulmonaire persistante)
zoloft
1998 – Brynn Hartman abattu son mari, alors que le comédien Phil Hartman ses deux enfants dormaient dans leur chambre
Partager cet article
Repost0
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 02:16
Le négationnisme de l'association de médecins morphé ( SOCIETE FRANCAISE DE RECHERCHE ET MEDECINE DU SOMMEIL : A FUIR ! !)
"Aucun medecin n'en doute la existence d'un syndrome de sevrage des benzodiazépines qui a été démontre à répétition dans les études. Mais tous les symptômes décrit par les patients dans les  vidéos ne sont pas compatibles avec un simple syndrome de sevrage et d'autres pathologies sont à suspecter.
Si vous avez du mal à arrêter vos benzodiazépines il ne faut pas penser que tous vos symptômes sont forcement en relation avec les benzodiazépines. J'encourage tout patient avec des symptômes handicapants durant un sevrage médicamenteux de faire un bilan médical et psychiatrique complet afin de ne pas passer à coté d'une autre pathologie."
 
Beaucoup de ceux qui se retirent subissent des souffrances inimaginables et certains sont laissés en permanence endommagés par le cerveau (voir les récits personnels dans ce document). Ces dommages au cerveau ne seront pas diagnostiqués comme attribuables aux médicaments. Au lieu de cela, les patients souffrant de handicaps graves sont informés que leurs symptômes sont attribuables à la «dépression» ou à «l'anxiété» ou à un autre problème de santé mentale.
 
En France les syndromes prolongés de sevrage étant niés par les médecins, par facilité, quelque fois sur ordre, de rares fois par ignorance, dans le but de continuer a empoisonner un maximum de victimes, ils identifient les symptômes de sevrage aux psychotropes non pas comme tel mais comme une autre maladie : dépression, fibromyalgie, syndrome des jambes sans repos, syndrome de fatigue chronique, phobie sociale, bipolarité,et autres maladies psychiatriques divers afin de vous empoisonner avec : ... d'autres drogues psychiatriques (souvent encore pire que les premières) !!
 
Pas un médecin n'a accepté que le 'med' puisse causer des problèmes ou n'a voulu en discuter avec moi
 
avec la schizophrénie, la dépression et d'autres maladies psychiatriques. Ils sont souvent fortement médicamenter avec antipsychotiques, antidépresseurs, ou replacés sur leur benzo. Certains médecins incultes prescrivent Lyrica et Neurontin pour l'anxiété pendant le retrait. Ces médicaments agissent sur les mêmes récepteurs que benzos, et ne sont pas recommandés. L'alcool, la racine de valériane, le kava et devrait être évité aussi bien pour les mêmes raisons. Certains médecins prescrivent des antipsychotiques, cependant, ils n'aident pas lors d'un sevrage de benzo et peuvent aggraver les symptômes de sevrage pire.
 
Un spécialiste de la toxicomanie m'a dit un jour que personne ne pouvait devenir accro à Ativan (une benzodiazépine) à moins d'avoir pris ce médicament pendant plus de deux ans. C'est un mythe complet.
 
« Nous sommes rendus malades par les médecins, qui sont payés par l'état, mais nous sommes rejeté des avantages qu'ont les malades, »
 
" Je dois dire que ma mère qui prenait du temestat depuis des années aussi a eu un nouveau medecin qui a décidé de la sevrer trop rapidement, elle s'est retrouvé aux urgence en état de confusion mentale, et ils ne lui on pas donné son temesta, 24h après elle a fait une grosse crise d’épilepsie et  s'est retrouvé dans le coma.
A son réveil, elle ne reconnaissait plus personne, et ça a duré 2 mois, pendant ces deux mois, j'ai bassiné les medecins en leur disant que je savais qu'elle avait réagit à un sevrage trop rapide des benzos, aucuns ne m'a prise au sérieux.
Ils y sont aller de diagnostique de possible Alzheimer, Parkinson, les deux ensembles aussi, une forme atypique de démence sénile, enfin, j'ai passé 6 mois a me battre contre eux et ma mère s'est retrouvé avec une sonde pour pouvoir manger car elle ne pouvait plus déglutir, les muscles inexistants car elle ne pouvait plus bouger, c'était horrible."
 
benzodiazépines = l’enfer sur ordonnance! oui plus dur à sevrer que l’héroine et le crack!! omerta et déni des charlatans des pseudo médecins; tous les symptomes que décrivent le professeur Ashton une trentaine!! je les ai!! un vrai martyr je suis torturée dans mon cerveau et mon corps et ça dure!!! ça n’en finit pas!! torturée comme un animal de laboratoire je vacille entre le désespoir et l’envie de suicide tellement je souffre un martyr sans nom et cet écourant déni des « médecins » qui vous accusent en plus d’être de sales drogués par contre ils sont plein de compassion pour les héroinomanes; lésions dans le cerveau et le corps parfois irréversibles et on ose appelés ces trucs diaboliques médicaments!! si j’avais su j’aurais plutot pris de l’héro de la coke et de l’alcool et ça fait tres longtemps que j’en serais sortie sans ces souffrances de torturée et sans lésions!! c’est un grand génocide qui passe inaperçu car oui j’ai été conne de faire confiance à ces charlatans assassins et crétins de docteurs!! il ne reste plus que Dieu pour guérir ce qui humainement est inguérissable!! je n’aurais jamais imaginé qu’on puisse autant souffrir c’est comme être torturé par les nazis avec leurs expériences sur les détenus!! salopards de pseudo médecins charlatans qui ne connaissent rien au cerveau et aux chimistes de big pharma qui eux sont carrément satanistes, savent tres bien quelles molécules qui détruisent tout en ayant ouvert la boite de pandorre!!

DENI DES MEDECINS

DENI ET NEGATIONNISME DES MEDECINS :  " Les crétins comme ce type causent presque autant de dégâts que la drogue elle-même"
Partager cet article
Repost0